Association des laboratoires internationaux de recherche

logo LIR 2015 web
En 10 ans, quels changements dans la consommation de médicaments ?

En 10 ans, quels changements dans la consommation de médicaments ?

Une étude rigoureuse sur la consommation de médicaments dans huit classes thérapeutiques majeures - antibiotiques, anxiolytiques, anti-dépresseurs, anti-ulcéreux, hypolipémiants, anti-hypertenseurs, anti-diabétiques  et anti-asthmatiques - sur les dix dernières années en France et dans 6 autres pays européens montre que la France en 2011 se situe désormais dans la moyenne européenne. 

Point de vue
Agnès Soubrier, directrice du LIR

« Cette étude démontre que la politique du juste usage du médicament soutenue par les Laboratoires Internationaux de Recherche porte ses fruits. La France s’est normalisée en matière de consommation de médicaments ».

A partir des données IMS Health, deux analystes spécialistes de la consommation de médicaments, Pierre Chahwakilian et Antoine Ferrier-Battner ont comparé 7 pays européens dont la France de 2000 à 2011 sur leur consommation de huit classes majeures de médicaments : antibiotiques, anxiolytiques, antidépresseurs, antiulcéreux, hypolipémiants, antihypertenseurs, antidiabétiques  et antiasthmatiques.

Si la France reste en tête pour les antibiotiques, elle se retrouve dans la moyenne pour les antiasthmatiques et les anxiolytiques, et régresse nettement dans les cinq autres classes. Ces chiffres reflètent la convergence en Europe des niveaux de prises en charge du diabète, du cholestérol, de l’hypertension artérielle et de la dépression, ce qui s’est traduit par un rattrapage de la consommation de médicaments de la part de nos voisins européens.

Les deux seules classes pour lesquelles la consommation française reste encore élevée sont celles des antibiotiques et des anxiolytiques. La France revient dans la moyenne européenne et a dans les dix dernières années assez bien maitrisé sa consommation de médicaments.

Les résultats présentés portent uniquement sur les volumes de consommation approchés par les ventes de médicaments réalisées en pharmacies d’officines. Le LIR proposera dans un second temps des explications à ces volumes (morbidité, systèmes de santé, actions de santé publique…).

Ce qu'il faut retenir :

  • En 2011, la France se situe dans la moyenne européenne pour la consommation de médicaments, alors qu’elle était en 2000 le pays le plus consommateur.
  • La France affiche le taux d’évolution le plus faible et une modération relative de sa consommation de médicaments comparé à ceux des pays européens de référence.
  • C’est la fin de l’exception française en matière de consommation de médicament.

Pour aller plus loin :

Un graphe pour tout comprendre

Evolution de la consommation par classe de médicaments, pour 1000 habitants et sur 12 ans.

Pour cinq des huit classes de médicaments analysées, la France présente le taux d’évolution le plus faible sur toute la période.

evolution-moyen-classe-med

 

Télécharger la publication complète LIR-ESSEC – juin 2012

Tous les articles relatifs à :

Recommander cet article :

Publié le 09/08/12

Les 12 entreprises internationales membres du LIR

  • Laboratoire Abbvie
  • Laboratoire Astellas
  • Laboratoire Astrazeneca
  • Laboratoire Bayer
  • Laboratoire Biogen
  • Laboratoire Boehringer Ingelheim
  • logo-gsk-2014
  • Laboratoire Janssen
  • MSD LOGO
  • Laboratoire Novartis
  • Laboratoire Roche
  • Laboratoire Takeda

 

Copyright © 1997-2018 Imaginons la Santé - c/o Régus Trocadéro - 112 Avenue Kléber - 75016 Paris

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Ce site ne collecte aucune donnée personnelle sans votre consentement préalable.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre Politique de confidentialité - En savoir plus

J'ai compris

Nous utilisons les technologies standard de l’Internet nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de ce site. Cela veut dire que, de fait, nous collectons et stockons des informations, mais par défaut ce sont des informations anonymes et qui ne sont stockées que le temps de votre visite.

Par exemple nous détectons le type de navigateur que vous utilisez pour que notre serveur vous délivre la page la mieux optimisée, ou nous déponsons un cookie de session pour assurer la sécurité de votre navigation.

Evidemment, si vous vous inscrivez à l’un de nos services (mailing liste, espace personnel, etc.), ou que vous nous contactez, nous vous demandons des données personnelles.
Pour savoir comment nous les gérons ou comment exercer vos choix, consultez notre Politique de confidentialité.