Association des laboratoires internationaux de recherche

logo LIR 2015 web
La délégation Imaginons la Santé au Women’s forum

La délégation Imaginons la Santé au Women’s forum

Des expertes de la santé au Women’s forum pour entendre la voix des femmes engagées sur l’innovation. Imaginons la Santé sollicite des spécialistes, douées d'une expertise plurielle, actrices de la santé d'aujourd'hui, créatrices de la santé de demain…

Agnes Viard Soubrier : donner toutes les clefs du débat

WF agnes soubrierPeut-être parce que lorsque l'on est mère de trois enfants et que l'on souhaite servir une cause dans sa vie professionnelle, on est consciente des défis à relever pour contribuer à l'innovation en santé et au futur du système de soin.

Avant de diriger le think tank LIR en 2008, Agnès Soubrier a vécu la santé de proximité. Pharmacienne, elle comprend l'importance de l'humanisme qui doit animer ces métiers du soin : souvenir de ces patientes âgées qu'il faut écouter, qu'il faut rassurer… Après ces débuts sur le terrain, Agnès Soubrier s’oriente vers l’univers de l’industrie pharmaceutique internationale.

Ses missions s'ancrent dans la communication: les relations avec les chercheurs, les associations de patients, les médias, les institutions. Relier, échanger, transmettre…

Très rapidement, elle s’implique de plus en plus dans la santé des femmes. Passionnée par tout ce qu’elle entreprend, cette femme d’action sait emporter son entourage professionnel vers les causes qui lui tiennent à coeur : en 2004, chez Lilly, elle parvient à sensibiliser les 2000 employés et la ville de Strasbourg au dépistage du cancer du sein. Résultat : tout le monde se lance dans l’opération « Ruban Rose », mieux connue aujourd’hui sous le nom d’« Octobre Rose ». En 2005, Présidente de l'Institut Lilly, avec l’aide du Professeur Serge Uzan, elle rend possible l’ouverture du premier centre AP-HP de suivi du haut risque de cancer du sein à l’hôpital Tenon. Elle est nommée chevalier de la légion d'honneur en 2012.
A la tête du LIR depuis 2008, Agnès Soubrier crée le débat entre les décideurs, les acteurs de la chaîne de soins, la société civile, et les acteurs privés impliqués dans l’innovation santé. Elle considère que son rôle consiste aussi à révéler le point de vue des femmes sur le devenir de la santé.

Traverser les frontières pour mieux comprendre le futur du médicament et de la santé

Sophie Dubois, Directrice de la Stratégie et des Affaires Publiques pour Takeda France

WF Sophie DuboisSophie Dubois est habituée aux projets de santé qui traversent les frontières, du Japon aux Etats-Unis, en passant par l'Europe.
Elle aussi traverse les frontières : les frontières de la santé. Confrontée très jeune aux questions de santé, elle s’oriente naturellement dans cette voie tant dans ses activités professionnelles que dans sa vie associative.

Docteur en pharmacie, elle a pris le temps d'étudier l'économie de la santé, la pharmacologie et les statistiques. Grâce à ce patrimoine de savoirs complémentaires, elle arpente donc des horizons variés.
A ses débuts, elle travaille sur le remboursement et le prix des médicaments auprès de Novartis Pharma.

Par la suite, chez Simon Kucher & Partners elle conseille les entreprises internationales sur leurs stratégies de développement, d’accès au marché, de cycle de vie de leurs médicaments. Elle a aussi été directrice d’accès au marché pour les laboratoires Shire, aidant l’ensemble des filiales et entreprises partenaires dans leurs soumissions et négociations avec les autorités locales.

Actuellement chez Takeda, Sophie Dubois continue de promouvoir l’accès au marché des médicaments en lien avec les autorités de santé, mais aussi au développement de nouvelles solutions thérapeutiques et à l’évaluation de possibles opportunités, de partenariats. Son crédo : inventer le médicament de demain dès aujourd'hui ! « Le progrès de la science et l’accès aux innovations pour tous, orientent mes actions, j’essaie d’œuvrer pour que le système demeure pérenne et se démocratise dans d’autres pays pour le bien-être de chacun aujourd’hui, ainsi que des générations futures, demain ».

Savoir privilégier les relations avec les patients

Véronique France-Tarif, Directrice des Relations Institutionnelles chez ROCHE

WF V France TarifEtre à l’écoute, expliquer et dialoguer, ce sont des mots qui guident les 20 ans de vie professionnelle de Véronique France-Tarif. Avant de rejoindre Roche, elle exerce différentes fonctions au sein des Directions Communication et Market Access et dirige les relations institutionnelles chez Pfizer : un parcours  qui explique sa parfaite connaissance du système de santé et de ses acteurs.

Dans son parcours Véronique France-Tarif s'est souvent occupée des relations avec les associations de patients. Elle est toujours "surprise" de constater que "certaines associations restent méfiantes à l'égard de l'industrie pharmaceutique" : pour elle "au final, on poursuit tous le même objectif : améliorer la prise en charge, améliorer le traitement et la qualité de vie du patient".

Véronique France-Tarif est également secrétaire de l'association Femmes Pharma. Cette association regroupe des femmes managers du monde de la santé.
Elue locale, mère de quatre enfants, elle est convaincue que les femmes peuvent contribuer, à part égale avec les hommes, à écrire l’histoire de la santé.

Communiquer pour accompagner les transformations avec bienveillance, respect et sens des responsabilités

Emmanuelle Kuhnmunch, Directrice de la Communication pour GlaxoSmithKline Pharma France

WF Emmanuelle KuhnmunchLa communication est le point de départ et le fil rouge du parcours d'Emmanuelle Kuhnmunch. En revanche, pouvait-elle prévoir en 1994, lorsqu'elle obtient son diplôme du Celsa, qu’elle rejoindrait le monde de la santé.
C’est au service de ce secteur qu'elle a souhaité mettre en œuvre ses qualités d'écoute et de conseil.

Ainsi chez Aventis, elle va mûrir ses convictions sur le rôle de la communication interne au sein des organisations.
Depuis 2010, elle supervise la communication chez GSK Pharma France.
"Une de mes priorités, c'est de développer et conduire une stratégie de communication qui accompagne GSK dans un environnement complexe et qui  construit la confiance et conforte les valeurs de GSK"

S'occuper de la communication chez GSK, c'est aussi dynamiser la politique en matière de ressources humaines. Parvenir à concrétiser l'engagement de la compagnie à être "a great place to work!". Trouver ainsi le juste équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Et ancrer de nouvelles façons de travailler fondées sur la confiance, le respect et le développement des individus.

Autre illustration de l’action d’Emmanuelle Kuhnmunch auprès des collaborateurs de GSK France : leur faire prendre conscience de l'importance du programme de responsabilité sociale de GSK. A titre d’exemple, faire vivre en France le partenariat mondial noué avec l'ONG de défense des droits de l'enfant " Save the Children", fondé sur le partage d’expertise, la recherche de nouveaux médicaments pédiatriques ou encore l’extension de la couverture vaccinale dans les pays en développement.

Communiquer avec pédagogie et efficacité pour faire comprendre les enjeux du système de santé, dans un monde qui bouge

Valérie Perruchot Garcia, Directrice des Affaires Publiques et de la Communication chez Janssen, laboratoire du groupe Johnson and Johnson

WF Valerie Perruchot GarciaAuteur de Dynamiser sa communication interne, publié chez Dunod en 2012, Valérie a toujours travaillé dans la communication.
Formée à Sciences-Po Paris et au Centre de Formation des Journalistes, elle démarre dans la presse, avant de rejoindre le secteur de l'énergie.

Dès 1989, elle rallie le secteur pharmaceutique pour se consacrer à la communication interne et externe de Roche puis de GSK.

Sa curiosité et son envie de découvrir d’autres univers la mèneront chez Saint-Gobain puis Axa, où elle contribue à créer le réseau de femmes « Financi’Elles » dont elle a assuré la communication, de 2010 à 2012.

Depuis 2012 chez Janssen, elle s'emploie à "développer et promouvoir la réputation" du laboratoire auprès de tous ses publics.

Elle est Chevalier de l’Ordre National du mérite depuis 2014.

Transmettre des valeurs en restant ouverte sur un monde en perpétuelle mutation, dans lequel les femmes doivent jouer un rôle majeur : une vraie passion pour Valérie Perruchot Garcia, qu’elle partage avec ses quatre enfants.

Garder la passion de la science pour relier innovation et soins

Catherine Raynaud, Directrice des Affaires Institutionnelles pour Pfizer France

WF Catherine RaynaudLa santé s'impose comme une évidence pour Catherine Raynaud.
Après tout, "la santé, dit-elle, c'est la première chose que l'on souhaite pour ses enfants dès qu'on devient maman".
Son cheminement professionnel croise différentes missions dans l'univers de la recherche.

Chercheuse à l'Institut Pasteur, responsable du laboratoire de biochimie mycobactérienne au National Institute of Medical Research de Londres, Catherine Raynaud revient en France pour poursuivre ses recherches à l'Unité 570 de l'Inserm, au sein de l'Hôpital Necker.

Son travail de scientifique pour combattre les maladies infectieuses connaît une nouvelle dimension avec, au sein de l'Inserm, des missions dévolues à l'animation de grands projets transverses. Catherine Raynaud a ainsi piloté l'appel à projets consacré à la microbiologie et à l'immunologie pour l'Agence  Nationale de Recherche.

Titulaire d'un doctorat en microbiologie et biochimie et d'un master en marketing et management, depuis 2007, Catherine Raynaud évolue sur le versant économique de la santé.

Chez Pfizer, elle travaille avec les acteurs de santé pour anticiper les évolutions du système de santé et améliorer la prise en charge des patients.
Son souhait profond : « rendre les médicaments innovants accessibles à chaque patient ».

Etre au cœur de l'économie du médicament pour défendre une vision humaniste de la santé

Rima de Sahb, Directrice Market Access chez MSD France, membre du Groupe Merck

WF Rima de SahbRima de Sahb a grandi au Liban. De cette enfance au pays des cèdres, elle garde un talent pour communiquer avec des gens de cultures et de sensibilités différentes.

Trilingue, docteur en médecine, diplômée en pharmacologie et biostatistiques, elle a obtenu récemment un master de gestion des politiques de santé à Sciences-Po.

Après 25 ans de carrière dans des rôles de dirigeante au sein de grands laboratoires, sa passion reste intacte. Intacte comme au premier jour, lorsqu'elle commençait comme chercheuse en épidémiologie génétique à l'Inserm.
Assurer l'accès au marché des produits de MSD France c'est travailler sur la valeur médicale et économique des médicaments, pour les rendre accessibles aux malades français dans des conditions de prix acceptables pour l’Etat, l’Assurance Maladie et l’entreprise.

Restée médecin dans l’âme, Rima de Sahb est convaincue qu'être au cœur de l'économie du médicament, c'est « contribuer  à améliorer la vie des patients en offrant des solutions réellement innovantes », en mettant son parcours universitaire et son expérience professionnelle au service d’une vision globale du médicament dans le système de soins.

Agir pour le mieux être du patient : de la vaccination à la médecine personnalisée

Anne Tisseau, Directrice des Affaires Publiques et Market Access pour Merck Serono France

WF Anne TisseauL’humain au cœur de la santé publique est un élément moteur du parcours d’Anne Tisseau.
C'est avec Pharmaciens sans frontières qu'elle part pour la Yougoslavie en 1996.

Pour Sanofi Pasteur, durant 14 ans, Anne Tisseau s’engage pour les campagnes de vaccination en Amérique Latine, Asie et Afrique. Elle y noue également de précieux partenariats entre les autorités sanitaires des différents pays concernés et les académies de médecine.
Son objectif : assurer pleinement l'efficience des vaccinations.

Docteur en Pharmacie, diplômée en management de l'industrie pharmaceutique, docteur en économie de la santé, en 2011, Anne Tisseau choisit Merck Serono.
Elle s’implique alors dans la création de solutions thérapeutiques qui associent différents enjeux : le parcours et la qualité de vie du patient, le coût de l’efficacité du  traitement associé à des solutions technologiques innovantes.

L'oncologie, la neurologie et le traitement de la stérilité : ses domaines de prédilection.
"Dans ces pathologies, il faut savoir offrir des remèdes personnalisés qui considèrent autant l'humain que la maladie", souligne Anne Tisseau.

Pour aller plus loin :

Le site du Women's forum

Recommander cet article :

Publié le 13/04/15

Les 12 entreprises internationales membres du LIR

  • Laboratoire Abbvie
  • Laboratoire Astellas
  • Laboratoire Astrazeneca
  • Laboratoire Bayer
  • Laboratoire Biogen
  • Laboratoire Boehringer Ingelheim
  • logo-gsk-2014
  • Laboratoire Janssen
  • MSD LOGO
  • Laboratoire Novartis
  • Laboratoire Roche
  • Laboratoire Takeda

 

Copyright © 1997-2018 Imaginons la Santé - c/o Régus Trocadéro - 112 Avenue Kléber - 75016 Paris

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Ce site utilise des cookies ou d'autres technologies pour améliorer son fonctionnement.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous l'acceptez. En savoir plus

J'ai compris

Nous utilisons les cookies ou autres technologies uniquement à des fins statistiques. Aucune donnée personnelle n'est collectée.

Vous pouvez accepter ou refuser les cookies au cas par cas ou bien les refuser systématiquement.
Vous pouvez à tout moment choisir de désactiver ces cookies.

Pour paramétrer votre navigateur, cliquez sur "Outils" (ou préférences dans Safari) et choisissez les options appropriées.