Association des laboratoires internationaux de recherche

logo LIR 2015 web
Interviews : Le think-tank entame une nouvelle histoire

Interviews : Le think-tank entame une nouvelle histoire

Les entreprises internationales repositionnent la mission de leur association pour débattre avec les pouvoirs publics et la société, des enjeux de l’innovation en santé. Leur objectif: préfigure la santé de demain.

Un nouveau positionnement et un nouveau logo à la symbolique forte

PL DesprezPierre-Louis Desprez, directeur général de Kaos Consulting, a accompagné les membres du LIR dans leur processus de créativité.

« Dans le monde entier, la santé est au centre des préoccupations. Les laboratoires pharmaceutiques sont challengés par de nouveaux acteurs, comme Google qui regarde notre santé avec sa capacité à tout écrire sous la forme d’algorithmes. C’est évidemment un sacré défi pour les pou- voirs publics et les administrations : trouver de nouveaux moyens de participer au financement de ces ruptures ! Et, au passage, il faut éclairer et rassurer l’opinion publique qui a de plus en plus d’espoirs notamment en termes d’espérance de vie mais ne sait plus à quels repères se fier...
Dans ce contexte, les think-tank comme le LIR doivent revisiter leur mission : quelle est leur utilité ? Que peuvent-ils apporter et à qui ? Si le LIR a une nouvelle valeur ajoutée à proposer, c’est bien de nous fournir un éclairage, nourri, sur ce que sera notre santé dans dix ans. Il ne s’agit pas de produire de nouveaux rapports ni de nouveaux «Livres Blancs» qui ne sont lus que par les experts, mais de produire une intelligence collective en réunissant des points de vue complémentaires, diversifiés, n’ayant pas l’habitude de se côtoyer.
Pour traduire ce repositionnement, il fallait un nouveau logo et une nouvelle signature. Le nouveau logo est rouge, comme une enseigne lumineuse dans la nuit, et la graphie a été retravaillée sous forme d’un monogramme. Le LIR doit devenir une vraie marque, avec son projet et ses actions. Quant à la signature, elle est très directe : «imaginons la santé». Au-delà des connaissances nous avons en effet besoin d’imaginer collectivement ce que sera notre santé à long terme. C’est stimulant, participatif, ouvert, et moins institutionnel que précédemment. »

S’ouvrir tout en conservant sa philosophie

Agnes SoubrierLa mission du LIR se repositionne, mais garde ses valeurs. Agnès Soubrier, directrice du LIR, rappelle quels sont les fondements et la philosophie de l’association.

« Face à une période qui favorise globalement le court terme, nous choisissons de nous projeter dans le long terme, parce que les innovations santé nécessiteront de nouvelles façons de faire. Davantage de prospective permettra de mieux préparer le futur dès aujourd’hui. Il s’agit donc de préfigurer la santé de demain. Le LIR a besoin d’être plus illustratif, plus accessible.
Pour autant, le LIR ne perd pas son identité et reste le think-tank que l’on connaît, qui tente de structurer les débats sur la base d’études reconnues. Il conserve sa philosophie, avec l’objectif d’avoir un contenu qui se nourrit davantage de l’extérieur. L’idée est de s’ouvrir plus largement aux publics que nous ne côtoyons pas habituellement ou pas assez. Simultanément, le LIR adaptera ses modes de communication. Nous accompagnerons alors le changement à travers le contenu et la façon de communiquer. »

Un repositionnement réfléchi

F BartoliPourquoi cette réorientation du LIR ? Françoise Bartoli, présidente d’AstraZeneca France, revient sur les souhaits qui ont conduit le LIR à sa mutation.

« Nous avons initié une réflexion sur la valeur ajoutée santé que nous voulions avoir au sein du LIR, en termes de prospective ainsi que de perspectives. Le LIR est un groupe à la fois puissant et agile. La force des 16 laboratoires qu’il regroupe est aujourd’hui de préfigurer quelle sera la santé de demain. Nous sommes donc partis sur un mode de travail beaucoup plus ouvert, basé sur l’échange et le dialogue, afin de nous enrichir sur les points de vue des autres acteurs de santé. Plutôt que d’être centrés sur des décisions politiques, nous nous ouvrons au débat public autour de la santé de demain. Par ailleurs, le domaine de la santé compte aussi bien des grands groupes que des start-up ; or en tant que think-tank, nous pouvons favoriser les rencontres et les synergies entre ces différents acteurs.
Il s’agit de la santé et du parcours de soin au sens large, et pas uniquement tournés sur le médicament. Le projet est bien d’imaginer de nouvelles solutions à long terme, impossibles à structurer si l’on reste dans le débat économique, certes essentiel, mais trop souvent figé à court terme. »

S’adapter à la médecine de demain

C Le GoffL’évolution de l’engagement du LIR découle du besoin d’accompagner l’avenir de la santé. Corinne Le Goff, présidente de Roche France, nous livre sa vision de ce que sera la médecine dans dix ans.

« La vision que nous avons de la médecine de demain est assez claire, de par notre portefeuille de pro- duits aujourd’hui en développement. Si tous les projets aboutissent, nous savons comment les patients seront traités. La médecine sera de plus en plus personnalisée à l’avenir : le génome complet des tumeurs sera établi, nous saurons où se situent les mutations et comment les traiter.
Par ailleurs, nous aurons une vision plus claire du parcours de soin du patient, qui sera traité par plusieurs médicaments et ce, soit de façon linéaire, soit en association. Il s’agit là d’une avancée certaine. Et en dehors du cancer, nous verrons également que la médecine personnalisée, basée sur la recherche de biomarqueurs, va se développer dans d’autres domaines thérapeutiques comme les neurosciences par exemple.
L’évolution de l’accès à ces innovations est déterminante. La question se pose aussi pour les remboursements des médicaments. Nous raison- nerons de plus en plus indication par indication et c’est un élément clef. Cela permettra en outre d’évaluer le coût du parcours de soin. D’une façon générale, je suis très optimiste sur le fait que la France puisse rester dans la course à l’innovation. »

 

Recommander cet article :

Publié le 11/04/15

Les 14 entreprises internationales membres du LIR

  • Laboratoire Abbvie
  • Laboratoire Astellas
  • Laboratoire Astrazeneca
  • Laboratoire Bayer
  • Laboratoire Biogen
  • Laboratoire Boehringer Ingelheim
  • logo-gsk-2014
  • Laboratoire Janssen
  • Lilly
  • MERCK LOGO
  • Laboratoire MSD
  • Laboratoire Novartis
  • Laboratoire Roche
  • Laboratoire Takeda

 

Copyright © 1997-2017 LIR - Correspondance : LIR-Regus Invalides - 103 rue de Grenelle - 75007 PARIS - Tél : 01 70 91 73 38

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON
Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.

Ce site utilise des cookies ou d'autres technologies pour améliorer son fonctionnement.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous l'acceptez. En savoir plus

J'ai compris

Nous utilisons les cookies ou autres technologies uniquement à des fins statistiques. Aucune donnée personnelle n'est collectée.

Vous pouvez accepter ou refuser les cookies au cas par cas ou bien les refuser systématiquement.
Vous pouvez à tout moment choisir de désactiver ces cookies.

Pour paramétrer votre navigateur, cliquez sur "Outils" (ou préférences dans Safari) et choisissez les options appropriées.